Vie de l'établissement

Visio-conférence organisée par l’Union des Déportés d’Auschwitz.

Par admin hw1, publié le mardi 9 février 2021 19:22 - Mis à jour le mardi 9 février 2021 19:22
Capture d’écran 2021-02-09 191817.jpg
Le mardi 26 janvier 2021, les classes de 3ème A et 3ème C ont assisté à une visio-conférence organisée par l’Union des Déportés d’Auschwitz, en même temps que 37 autres établissements.

Les élèves ont ont ainsi eu le privilège de pouvoir écouter les témoignages de deux rescapés du camp d’Auschwitz, à l’occasion de la « Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité », célébrée tous les 27 janvier.

Raphaël Esrail, 95 ans,  est le président de l’Union des Déportés d’Auschwitz. Il a rejoint la résistance en 1943 et fabriquait de faux papiers pour les Juifs. Il fut arrêté en janvier 1944 et déporté en février au camp d’Auschwitz. Il avait alors 19 ans. Il a introduit la visio-conférence et a raconté très brièvement son expérience du camp. Le témoignage principal ayant été celui délivré par Esther Senot, 92 ans, qui a été déportée au camp d’Auschwitz Birkenau en juillet 1943, elle avait alors 15 ans.

 

Maissa El Hadj Ali (3eA) et Fahlia Raho (3eC) nous offrent un résumé de la visio conférence (voir les documents joints en bas de page).

 

Après ces témoignages qui ont permis aux élèves de compléter leurs connaissances sur le génocide des Juifs durant la Seconde Guerre mondiale, les deux témoins ont répondu à des questions d’élèves lors d’un échange d’une cinquantaine de minutes. L’occasion pour eux de faire passer des messages importants aux jeunes générations.

Raphaël Esrail a ainsi insisté sur la vigilance que nous devons tous avoir face à la haine et au rejet de l’autre qui peuvent encore avoir lieu dans nos sociétés contemporaines, en rappelant que la connaissance de la Shoah n’a pas empêché le génocide des Tutsi au Rwanda en 1994. « Si vous quittez les valeurs de la République : la liberté, l’égalité, la fraternité, alors tout est possible ».

De la même manière, Esther Senot s’est adressée directement aux élèves : « Faites votre possible et même l’impossible pour préserver et défendre la démocratie ».

 

Impressions et réactions d’élèves suite à la visio-conférence :

 

« Cette femme m’a énormément touchée lors du récit de son histoire. Cela m’a fait plaisir d’entendre son histoire, même si ce n’est pas quelque chose de très joyeux. J’ai passé un bon moment ».

Maëva Duchatelet (3eA).

 

« Je trouve qu’Esther Senot a vécu des choses cruelles, qu’aucun être humain ne devrait subir. C’est une femme incroyable car même avec tout ce qu’elle a vécu elle a réussi à fonder une famille, c’est une femme forte avec un très grand courage. J’ai aimé écouter son histoire et je la remercie. » Mathys Seytor (3eA).

 

« Je trouve que cela est cruel personne ne doit être traité de cette manière, Esther Senot a surement dû être traumatisée mais malgré cela elle a réussi à fonder une famille. C’est une femme forte et déterminée avec un courage incroyable. Je trouve cela incroyable le fait qu’il reste des personnes qui puissent nous raconter ce qu’elels ont vécu, en détail, sans n’avoir rien oublié. J’ai vraiment adoré écouter Esther Senot. »                                                                                                       Alisya Kilic (3eC)

 

 

Pièces jointes

À télécharger

 / 1